Retour à l'accueil

Votre budget

Bonne rentrée !  |  E-lettre numéro 41 -

La rentrée étudiante offre chaque année son lot de nouveautés : mutuelle étudiante, choix de son 1er appartement, colocation… Comment réussir à concilier rentrée et budget sans être forcément dans le rouge ? Pas de panique, nous vous avons sélectionné quelques astuces pour aborder plus sereinement cette rentrée !

Faut-il souscrire une mutuelle étudiante ?

Si les personnes inscrites dans l’enseignement supérieur doivent être affiliées au régime étudiant de la Sécurité sociale, elles n’ont pas l’obligation de souscrire une complémentaire santé.

Les étudiants doivent être rattachés à la Sécurité sociale. L’affiliation au régime étudiant est obligatoire pour toutes les personnes de 16 à 28 ans suivant un cursus dans l’enseignement supérieur. Vous devez accomplir la démarche au moment de votre inscription administrative. Le montant de la cotisation pour l’année 2017-2018 s’élève à 217 €. Il est réglable en trois fois. La couverture par la Sécurité sociale donne droit au remboursement des frais engagés en cas de maladie ou de maternité.

Les exceptions à l’obligation d’affiliation au régime étudiant

Cette affiliation ne s’impose pas dans certains cas :

  • vous avez entre 16 et 19 ans, et l’un de vos parents relève d’un régime particulier (travailleur non salarié, militaire, agent RATP, agent EDF, etc.) ;
  • vous avez 20 ans au cours de l’année universitaire 2017-2018, et l’un de vos parents relève de l’un de ces régimes : Marine marchande, Port autonome de Bordeaux, Assemblée nationale, Théâtre national de l’Opéra, Comédie française ;
  • vous dépendez de la personne, non étudiante, avec laquelle vous vivez en concubinage ;
  • vous êtes assuré au régime général de la Sécurité sociale en qualité de salarié permanent ;
  • un de vos parents est fonctionnaire international ou agent de la SNCF.

Les exceptions à l’obligation de paiement de la cotisation

En outre, affilié au régime étudiant, vous pouvez être exonéré du paiement de la cotisation. Sont dans cette situation :

  • les personnes ayant moins de 20 ans au dernier jour de l’année universitaire, soit le 31 août ;
  • les titulaires d’une bourse étudiante ;
  • les étudiants inscrits dans plusieurs établissements d’enseignement supérieur.

La souscription facultative d’une assurance complémentaire

Pour vous affilier à la Sécurité sociale, vous devez vous tourner vers une mutuelle étudiante : soit le réseau national des mutuelles étudiantes de proximité (emeVia), soit La mutuelle des étudiants (LMDE).

En revanche, la souscription d’une assurance complémentaire santé est facultative et vous gardez le choix de prendre un contrat auprès de l’organisme pour lequel vous avez opté pour votre couverture Sécurité sociale ou auprès de toute autre compagnie ou mutuelle (celle de vos parents, par exemple).

Location : comment déterminer son budget ?

Évaluer avec précision le budget que vous pouvez consacrer à la location d’un appartement ou d’une maison est essentiel pour mener à bien votre projet. Voici nos conseils.

Anticipez votre budget global

Votre loyer va représenter une part importante de votre budget. Pour établir le vôtre, n’oubliez pas les postes de dépenses courantes : électricité, gaz, téléphone, Internet, câble ou satellite, nourriture, etc. Ajoutez les impôts et les assurances, les charges locatives, les éventuels crédits en cours (auto, conso)… Autant de charges qui vont venir s’ajouter à votre loyer pour constituer votre budget mensuel.

Votre choix locatif doit vous permettre de consacrer un budget à votre loyer en rapport avec votre salaire. On estime en général que votre budget logement ne doit pas excéder 1/3 de votre salaire.

Bon à savoir
N’oubliez pas les charges en début de location : lorsque vous signez le bail, vous devez verser un dépôt de garantie, un premier mois de loyer, une provision pour charges et éventuellement les frais d’agence.

À quelles aides au logement avez-vous droit ?

Avant de louer, renseignez-vous car les aides au logement constituent un coup de pouce important pour boucler votre budget de location d’appartement. Plusieurs aides sont possibles, à condition que l’appartement ou la maison à louer soient votre résidence principale. Ces aides sont également allouées sous conditions de ressources :

  • Allocation personnalisée au logement (APL)  : pour les locataires de logements conventionnés avec l’Etat.
  • Allocation de logement familiale (ALF) : pour les parents avec au moins un enfant de moins de 21 ans à charge, les femmes enceintes entre le 4e mois de grossesse et le mois suivant la naissance, les personnes ayant un parent handicapé ou un ascendant à charge.
  • Allocation de logement sociale (ALS) : pour tous les autres types de locataires, jeunes, étudiants, ménages sans enfants, personnes âgées ou handicapées.

Colocation : on s’assure ensemble ou pas ?

Vu les prix de l’immobilier, le niveau des loyers… La colocation, c’est tendance ! Notamment chez les jeunes actifs et les étudiants. Au-delà du partage de l’espace dans le frigo et des débats pour savoir qui a la meilleure chambre, il faut aussi être vigilant en termes d’assurance habitation afin que tout le monde soit content et… bien couvert.

Je suis colocataire, quelles sont mes obligations ?

Qui dit colocation dit assurance habitation ! Il faut donc impérativement vérifier que vous êtes, en tant que personne vivant dans le logement, bien assurée contre les risques locatifs (dégâts des eaux, incendie, explosion). Facile, il vous suffit de vérifier ces deux points :

  • Vous êtes bien identifié sur le bail comme colocataire
  • Vous êtes couvert par une assurance habitation (couvrant la Responsabilité Civile et les dommages matériels) dans ce logement.

Bon à savoir
Vous devez fournir chaque année une attestation d’assurance habitation à votre propriétaire, sinon il peut résilier votre contrat de location.

On prend un contrat d’assurance unique ou individuel ?

  • Vous pouvez souscrire une assurance logement colocation unique qui couvrira tous les colocataires. Dans la majorité des cas, l’ensemble des noms figurant sur la bail devront être déclarés à votre assureur afin que la responsabilité civile (RC) — qui protège contre les dommages matériels et corporels que vous pourriez causer à un tiers — de chaque habitant du logement soit activée. Plus simple, certaines Assurances protègent tous les habitants figurant sur le bail sans déclaration préalable !

Bon à savoir
Si l’un des colocataires quitte le logement, vous devrez faire des démarches auprès de votre propriétaire et de votre assureur afin de modifier le contrat d’assurance habitation.

  • Vous pouvez également choisir de vous assurer individuellement, ce qui a pour avantage de laisser chacun libre de souscrire aux options qu’il désire. Vous devrez dans ce cas être attentif à déclarer avec précision la surface occupée par chacun — surtout si les chambres ne sont pas de tailles égales (la jalousie est un vilain défaut) — afin d’être sûr qu’au final toute la surface de l’appartement soit bien assurée. Ce serait dommage qu’un dégât des eaux survienne pile dans le mètre carré qui n’est « couvert » par personne !

Pensez également à mettre régulièrement à jour dans votre contrat d’assurance habitation le montant de vos meubles, bibelots, objets précieux (les « biens mobiliers »), car en cas de sinistre l’assureur ne vous indemnisera qu’en fonction des montants déclarés.

Bon à savoir
Les colocataires ont tout intérêt à choisir la même compagnie d’assurance afin d’éviter les conflits entre assureurs en cas de sinistre.

© Uni-éditions


Focus

Appli Ma Carte

Mis en ligne le : 30 juin 2017

Lire la suite

Votre budget

L’Arpe, une aide financière pour les diplômés en quête d’un premier emploi

Vous venez de décrocher votre diplôme et vous recherchez un emploi ? Le gouvernement vient de lancer une aide financière destinée à faciliter l’intégration professionnelle des jeunes diplômés, ex-boursiers disposant de ressources modestes. Lorsque l’on sort de ses études, son diplôme en poche, et que l’on se met en quête d’un premier emploi, il faut […]

Mis en ligne le : 21 septembre 2017

Lire la suite

Votre Caisse Régionale

Appel à projets sur la désertification médicale et l’accès aux soins

La Fondation Crédit Agricole Solidarité et Développement (CASD), reconnue d’utilité publique, mobilise pour la 2e année consécutive 400 000 € pour soutenir 15 à 25 projets dans les domaines de l’accès aux soins et de la lutte contre la désertification médicale. Cette année, une attention particulière est accordée aux projets bénéficiant aux personnes âgées, aux […]

Mis en ligne le : 22 septembre 2017

Lire la suite

Votre engagement

Étudiants : votre engagement citoyen récompensé dès la rentrée

Être bénévole, travailler, faire un service civique… toutes ces activités pourront désormais être prises en compte pour faciliter l’obtention de votre diplôme, quel que soit votre cursus universitaire. Le dispositif de valorisation de l’engagement étudiant dans la vie associative, sociale ou professionnelle existait déjà dans plus de 70 % des universités françaises. Désormais, cette reconnaissance est […]

Mis en ligne le : 21 septembre 2017

Lire la suite

Vidéo du mois