Retour à l'accueil

Votre quotidien

Tout pour bien démarrer l’année  |  E-lettre numéro 45 -

Vous avez remarqué comment en janvier, beaucoup de choses changent pour notre budget ? C’est pourquoi nous avons souhaité vous informer afin que vous puissiez démarrer 2018 du bon pied !

Vie pratique, pouvoir d’achat… qu’est-ce qui change en 2018 ?

Prix du timbre, du gaz, impôts, Smic… Chaque 1er janvier, de nouvelles mesures impactent la vie quotidienne des Français. 2018 n’échappe pas à la règle. Voici tout ce qui change pour votre budget:

Vaccins obligatoires : ça va piquer !
Onze vaccins deviennent obligatoires pour tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. DT-Polio, coqueluche, rougeole-oreillon-rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque et méningocoque C seront dorénavant injectés aux bébés. Attention : si vous refusez de faire vacciner votre enfant, vous ne pourrez pas l’inscrire à la crèche, à l’école ou au centre aéré. Dans les faits, 70 % des enfants reçoivent déjà ces onze vaccins.

2 € de plus pour le forfait hospitalier
En cas de séjour dans un établissement de santé, votre participation aux frais d’hospitalisation passera à 20 € par jour, soit 2 € de plus qu’auparavant. Une dépense prise en charge par votre complémentaire santé si vous en possédez une.

Hausse du prix du timbre en 2018
Écrire à vos proches va coûter plus cher en 2018 : le prix des timbres augmente de 10 % – le timbre vert passe à 0,80 €, le rouge à 0,95 € et le gris à 0,78 €.

Le tarif réglementé du gaz augmente
Vous vous chauffez au gaz ? Cela va vous coûter plus cher. Engie augmente en moyenne de 2,3 % ses tarifs réglementés de vente hors taxe du gaz naturel. La hausse est de 0,7 % pour le gaz pour la cuisson, de 1,4 % pour le double usage cuisson et eau chaude et de 2,4 % pour le chauffage.

Pouvoir d’achat : hausse ou baisse en 2018 ?
Le salaire minimum (Smic) augmente de 20 € par mois à partir de janvier. Une hausse de 15 € supplémentaire sera appliquée à partir d’octobre 2018 grâce notamment à l’exonération des cotisations chômage et maladie. Si vous êtes salarié, vous allez profiter de la suppression des cotisations chômage et maladie (-3,15 %). Par contre, la hausse de 1,7 point de la CSG devrait aussi vous concerner.

Bon à savoir
Un simulateur officiel  vous permet de vérifier si votre pouvoir d’achat va augmenter ou baisser en 2018.

HLM : déménagement en vue ?
Vous résidez dans un logement HLM situé dans une zone tendue ? Si vos revenus dépassent pendant deux années consécutives les seuils d’attribution de votre logement, vous devrez le quitter. Les plafonds de ressources 2018 sont accessibles ici.

Une fiche de paye simplifiée pour tous
Obligatoire depuis 2017 dans les entreprises d’au moins 300 salariés, la fiche de paye simplifiée est étendue en 2018 à tous les employeurs.

Un chèque énergie pour mieux se chauffer
Adieu les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz, bonjour le chèque énergie ! Vous faites peut-être partie des 4 millions de ménages qui vont bénéficier du nouveau dispositif pour les aider à payer les factures énergétiques. D’un montant moyen de 150 €, ce chèque énergie sera versé au printemps.

Un prélèvement forfaitaire unique sur les revenus de certains placements
Un prélèvement forfaitaire unique (PFU) (aussi appelé Flat Tax) de 30 % est mis en place sur les revenus mobiliers. Seuls les Livrets A, les Livrets de développement durables et solidaires (LDDS), les Plans épargne logement (PEL) ouverts avant le 1er janvier 2018, les Plans d’épargne en actions (PEA), les plans d’épargne salariale et les contrats d’assurance-vie y échappent.

Bon à savoir
Le PFU ne vous sera pas appliqué si vous optez pour l’imposition selon le barème progressif de l’impôt lors de votre prochaine déclaration de revenus.

2018, année de la fin du régime social des indépendants
Le régime social des indépendants (RSI) a vécu. Si vous êtes artisan, profession libérale ou commerçant, vous dépendez désormais du régime général pour votre protection sociale et allez bénéficier de deux baisses de cotisations (-2,15 points sur les cotisations famille, et exonération accrue des cotisations d’assurance maladie et maternité). Une période transitoire de deux ans est cependant prévue.

La chasse à la fraude à la TVA est ouverte
Vous êtes commerçant assujetti à la TVA ? Dorénavant, les paiements de vos clients doivent être enregistrés via un logiciel de caisse sécurisé et certifié.

Des plans de mobilité pour favoriser les déplacements alternatifs en 2018
Si vous travaillez dans une entreprise de plus de 100 employés, il y a de fortes chances que vous entendiez bientôt parler du plan de mobilité. Un dispositif que votre employeur doit désormais obligatoirement mettre en œuvre pour vous inciter à utiliser le vélo ou le covoiturage pour vous rendre au travail.

Le montant des amendes librement fixé par les communes
La « prune » à 17 € en cas de mauvais stationnement va disparaître en 2018 au profit du « forfait post-stationnement », dont le montant est librement fixé par les communes. A Lyon par exemple, le montant est fixé entre 35 et 60 €, en fonction de la zone où l’infraction sera relevée.

Hausse des prix à la pompe
A partir de janvier 2018, faire le plein de votre voiture diesel vous coûtera 7,6 centimes de plus par litre de gazole. Vous conduisez une voiture qui roule à l’essence sans plomb ? Ce sera 3,84 centimes de plus par litre.

Une prime pour les voitures moins polluantes
Vous achetez une voiture neuve en 2018 ? Le gouvernement vous offre en contrepartie une prime à la conversion de 1 000 à 2 000 € pour la vente de votre vieille voiture (avant 1997 pour les modèles essence, 2001 ou 2006 pour les diesel). Cette prime monte à 2 500 € pour l’achat d’un modèle électrique neuf, auxquels s’ajoute le bonus écologique de 6 000 €, soit une aide globale de 8 500 €.

Vente immobilière : deux nouveaux diagnostics obligatoires
Les propriétaires vont devoir fournir à leurs locataires deux diagnostics supplémentaires sur l’état des installations électriques et de gaz.

Tabac : baisse en trompe-l’oeil en 2018
Les prix de certains paquets de cigarettes vont baisser de 20 centimes le 2 janvier à la suite d’ajustement des fabricants…Avant une hausse de 1,10 € de mars 2018.

 

Votre retraite en 2018 : les 4 changements à connaître

Quatre grandes mesures concernant les retraites sont entrées en vigueur le 1er janvier 2018. Retraité ou futur retraité, voici ce qu’il faut savoir.

La valeur d’un trimestre augmente en 2018, à 1 482€
Vous pouvez valider un trimestre d’assurance vieillesse si vous percevez une rémunération correspondant à au moins 150 heures de Smic au titre d’une année civile.

En 2017, un trimestre de retraite était accordé chaque fois que vous engrangiez un revenu de 1 464 €. En 2018, ce montant passe à 1 482 €. Il vous faudra donc cotiser sur la base d’un revenu de 5 928 € pour valider vos quatre trimestres annuels. Et ce, quel que soit le nombre de mois réellement travaillés.

Cette possibilité est ouverte aux assurés dépendant :
- du régime général, celui des salariés du secteur privé ;
- des indépendants exerçant une profession artisanale, industrielle, commerciale ou libérale.

397 euros pour valider des stages en entreprise en 2018
Vous êtes étudiant et vous faites un stage en entreprise d’au moins deux mois ? Vous pouvez demander sa prise en compte par le régime général pour votre retraite de base, dans la limite de 2 trimestres.

Pour profiter du dispositif, il faut verser une cotisation qui s’élève à 397 € par mois, contre 392 € en 2017. Ce versement doit être effectué dans les deux ans suivant la fin du de votre stage.

Le coût du rachat d’un trimestre de stage est calculé sur la base de 12 % de la valeur mensuelle du plafond de la sécurité sociale en vigueur au 1er janvier de l’année au cours de laquelle la demande est effectuée (soit 12% de 3 311 euros en 2018).

La retraite de base fixée à 1 655,50 € maximum par mois en 2018
La Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) stipule dans une circulaire du 20 décembre 2017 que le montant de votre pension personnelle de base maximale ne pourra pas dépasser 1 655,50 € par mois, soit 19 866 € par an.

Une somme qui représente 50 % du plafond de la Sécurité sociale, qui passe ainsi de 3 269 € par mois à 3 311 €.

La pension de réversion en 2018 : 894 € maximum par mois
Si vous êtes veuf/veuve, le montant maximal de la pension de réversion et de la pension vieillesse de veuve ou de veuf, déterminé par la CNAV pour 2018, s’élève à 893,97 € par mois, soit 10 727,64 € par an.

 

Loi de finances 2018 : 7 mesures qui vous concernent

La loi de finances pour 2018 est parue le 31 décembre dernier au Journal officiel. Voici les 7 mesures principales à retenir pour les particuliers.

1. Baisse de la taxe d’habitation
Quatre ménages sur cinq vont bénéficier d’un dégrèvement de taxe d’habitation dès cette année 2018. Les foyers concernés vont voir leur taxe d’habitation diminuer de :

  • 30 % en 2018,
  • 65 % en 2019,
  • 100 % en 2020.

Pour savoir si vous répondez aux conditions du dispositif, vous avez la possibilité d’utiliser le simulateur disponible sur le site impots.gouv.fr. Le gouvernement a par ailleurs confirmé son souhait de voir la taxe d’habitation supprimée pour tous les ménages en 2020.

2. Hausse du barème de l’impôt sur le revenu
Les tranches du barème de l’impôt sur le revenu sont revalorisées de 1 %, en fonction de l’inflation. L’article 2 de la loi de finances fixe ainsi les nouveaux barèmes de l’impôt sur le revenu :

  • jusqu’à 9 807 € de revenu annuel : 0 %
  • de 9 807 € à 27 086 € : 14 %
  • de 27 086 € à 72 617 € : 30 %
  • de 72 617 € à 153 783 € : 41 %
  • au-delà de 153 783 € : 45 %

3. Création de la « flat tax » ou prélèvement forfaitaire unique (PFU)
Un prélèvement forfaitaire unique au taux de 30 % est appliqué sur de nombreux revenus du capital perçus à compter du 1er janvier 2018, notamment les intérêts, les dividendes et les plus-values de cession. Cette « flat tax » fusionne à la fois les prélèvements sociaux et l’imposition au barème de l’impôt sur le revenu. Certains revenus mobiliers et immobiliers ne sont pas concernés :

  • les loyers encaissés par les bailleurs ;
  • les intérêts des Livrets A et Livrets de développement durable (LDD) ;
  • les intérêts des plans épargne logement (PEL) antérieurs au 1er janvier 2018 ;
  • les intérêts des plans d’épargne en actions (PEA) ;
  • les intérêts de l’épargne salariale ;
  • les gains des assurances-vie ouvertes avant le 27 septembre 2017. Le PFU touche les assurances-vie souscrites à partir de cette date, avec des modalités distinctes selon la durée du contrat.

Bon à savoir
Au-delà de 150 000 euros d’encours sur une assurance-vie (300 000 euros pour un couple), le PFU de 30 % s’applique toujours, quelle que soit la durée de détention.

Vous avez le droit de déclarer les revenus touchés par le prélèvement au titre de l’impôt sur le revenu. Si vous faites ce choix, les sommes ne sont pas soumises au PFU.

4. 2018, année de naissance de l’IFI
L’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) disparaît, remplacé par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). Le seuil d’imposition reste fixé à 1,3 million d’euros de patrimoine net, mais seuls les actifs immobiliers font partie de la base d’imposition, à savoir notamment :

  • les biens immobiliers, tels que les maisons et les appartements ;
  • les parts de sociétés civiles immobilières (SCI) ;
  • les parts d’organismes de placement collectif immobilier (OPCI).

Les avoirs ou les meubles ne figurent pas dans l’assiette de l’IFI, et l’abattement de 30 % sur la valeur de la résidence principale est maintenu.

5. Maintien du dispositif Pinel en 2018
Le dispositif Pinel d’incitation fiscale à l’investissement locatif est réduit. Si elle est prolongée jusqu’en 2021, cette réduction d’impôt peut être utilisée seulement dans les zones A, A bis et B1, lesquelles couvrent :

  • Paris et son agglomération ;
  • une partie du sud-est de la France ;
  • certaines grandes agglomérations ;
  • les départements d’outre-mer.

6. Les fiscalités de l’essence et du diesel s’alignent
Les niveaux de taxation sur l’essence et le diesel poursuivent leur mouvement de convergence. Les taxes sur le litre de carburant ont augmenté le 1er janvier 2018, à hauteur de 3,9 centimes pour l’essence sans plomb, de 7,6 centimes pour le gazole. L’alignement doit être total en 2021.

7. Renforcement du Malus Automobile 2018
L’écotaxe additionnelle (malus auto) prélevée lors de l’immatriculation est modifiée en 2018 :

  • Elle touche les véhicules dont le taux d’émission de CO2 par kilomètre est supérieur à 120 grammes.
  • Pour un taux de 120 grammes, le montant du malus est de 50 euros, suivant le nouveau barème progressif du dispositif. Jusque-là, le taux plancher au-delà duquel l’écotaxe était due s’élevait à 127 grammes.
  • Pour un taux d’émission de 185 grammes et plus, le niveau le plus haut du barème, le malus atteint 10 500 euros.

Crédit photos : iStock. © Uni-éditions – janvier 2018

 


Votre Caisse Régionale

Participez à votre Assemblée Générale !

Du 7 février au 29 mars 2018, nous donnons rendez-vous à nos sociétaires. Temps forts mutualistes par excellence, les assemblées générales annuelles constituent des moments riches en rencontres et en échanges entre les sociétaires, les représentants élus et les cadres dirigeants. À cette occasion, nous serons ainsi heureux de vous informer sur les actions menées […]

Mis en ligne le : 24 janvier 2018

Lire la suite

Actualité

L’appel à projets aidants 2018 de Crédit Agricole Assurances

Vous êtes un organisme d’intérêt général ? Vous avez un projet en faveur des aidants familiaux autour des thématiques soutenues cette année par Crédit Agricole Assurances ? Vous avez besoin d’un financement ? Pour la 8e année, Crédit Agricole Assurances lance un appel à projets national en faveur des organismes d’intérêt général qui soutiennent les […]

Mis en ligne le : 25 janvier 2018

Lire la suite

Actualité

Finance Climat : Crédit Agricole S.A. va plus loin dans ses engagements

Deux ans après les Accords de Paris sur le climat, le Groupe Crédit Agricole amplifie ses engagements pris en 2015 : augmentation des financements verts, intégration de la dimension climat dans l’évaluation des risques, exclusion des hydrocarbures les plus impactants pour l’environnement et compensation de l’ensemble de son empreinte carbone directe. Un rôle déterminant d’entrainement de […]

Mis en ligne le : 25 janvier 2018

Lire la suite

Focus

Prendre RDV en ligne

Mis en ligne le : 24 janvier 2018

Lire la suite

Votre épargne

Placements atypiques : attention au risque d’arnaque

Vous êtes tenté d’investir dans le vin, le vinaigre ou les terres rares ? Prenez garde, certaines offres cachent des arnaques. L’Autorité des marchés financiers (AMF) a mis à jour sa liste noire des sites non autorisés à proposer ce type de placements. À côté des placements financiers traditionnels (actions, assurance vie, etc.), les épargnants peuvent […]

Mis en ligne le : 25 janvier 2018

Lire la suite

Vos loisirs

Assurance neige et montagne avec les cartes Gold MasterCard et Visa Premier

Pour bénéficier des garanties Neige et Montagne des cartes Gold MasterCard Cartwin, Gold MasterCard, Visa Premier Cartwin et Visa Premier du Crédit Agricole (1), il vous suffit de les utiliser pour payer au moins l’une des prestations suivantes : remontées mécaniques, cours de ski, transport, hébergement ou encore location de matériel de sport de montagne. Vous disposez […]

Mis en ligne le : 26 janvier 2018

Lire la suite

Votre Caisse Régionale

Six bonnes raisons de devenir sociétaire

1. Parce que vous voulez être acteur de votre relation bancaire. Vous donnez votre avis et contribuez à la création de produits et services adaptés à vos besoins. 2. Parce que vous voulez avoir votre mot à dire. En devenant client sociétaire vous élisez aujourd’hui les administrateurs qui vous représenteront demain au sein de votre banque. Votre […]

Mis en ligne le : 24 janvier 2018

Lire la suite

Vidéo du mois